Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

3821

Le silence après du Mozart, c'est encore du Mozart. Le silence après du Trump, c'est comme un pet.

Écrire un commentaire

Optionnel