Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Roanne

  • Maisons closes de province

    Elles sont closes, nos "maisons".

    Un livre paru chez Thoba's éditions.

    73d705ef160daf0e3909b270c5e3b0bd.jpg

     

     Le plus vieux métier du monde reste un sujet de société controversé. De la Rome antique à nos jours, les relations entre les "femmes de mauvaise vie" et le monde qui se sert d'elles, ont oscillé entre la tolérance à distance et la vindicte haineuse. Elles sont closes nos maisons, explore l'époque peu suspecte de romantisme de la fin des maisons closes et de leur survivance pendant la guerre.

    Ce livre sympathique d'un éditeur d'art roannais, construit, autour du texte autobiographique d'Alain Garnier "Roanne au temps des lupanars", une petite somme sur la vie des prostituées dans une ville de province -entre réglement de la police des moeurs et échanges de courrier préfectoraux hallucinants.

    Des photos des lieux où  Alain Garnier a vécu, et une série de dessins de Christian Daniel, hommage légèrement décalé aux photos polissonnes de l'époque, illustrent avec justesse ce petit bijou aux accents céliniens.