Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • 3809

    24 heures après les déclarations de Trump, une trentaine de cas d'intoxication au détergent dans le pays (source : Le Canard enchaîné). Et dire qu'il ne croît pas au darwinisme…

  • 3808

    Pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt ? voici ce que je dois faire ! j'ai tous les éléments, un dossier élaboré sur des années. L'histoire de cet allemand qui a changé d'identité en profitant du chaos de la guerre et s'est réinventé une vie. Mais oui ! Et là, je me réveille. Dans un état second, je réfléchis au sujet de roman que le rêve m'a rappelé, pour réaliser progressivement que je n'ai jamais eu le moindre dossier sur un tel personnage, que ce n'était qu'une illusion fabriquée dans mon sommeil. Soudain, ma douce entre dans le bureau, le visage crispé, elle est au bord des larmes. Il s'est passé quelque chose de grave. Et là, je me réveille. Pour de bon cette fois. Dans mon lit. Normal.

  • 3807

    « Je vous rappelle que la distanciation sociale n'est utile qu'entre nous ! Quand vous partez en mission kamikaze avec une ceinture d'explosifs, elle n'est plus nécessaire, voire déconseillée. Sinon, on se retrouve avec des scores minables comme celui de Kassim, ce matin, sur le marché. »

  • 3806

    Et, comme il se plaignait que les bruits de casseroles l'empêchaient de dormir, on lui fit comprendre que, infirmier de nuit ou pas, il devrait avoir un minimum de respect pour les hommages qu'on rendait à sa profession.

  • 3805

    Le livre des Genèses.pdf

     

    Et voici donc la dernière partie du premier volume de "Demain, les Origines". Plusieurs éléments, déjà en place dans "Le premier livre des chimères" annoncent "Les Nefs de Pangée" et au final, on entre dans la période des Conflits qui, elle-même aboutira à "Mausolées".

    Je récapitule l'ordre des livres :

    1- Le livre de Malik

    2- Le livre de Grace

    3- Le livre de Syrrha

    4- Le premier livre des chimères

    5- Le second livre des chimères et le livre de Robur

    6- Le livre des Genèses.

    Pour le second volume qui emportera le lecteur des Conflits aux prémices de Nefs de Pangée, et bien, il faudra attendre quelques années...

    Bonnes lectures.

     

  • 3804

    "Quand les Hommes disparaîtront, les abeilles se demanderont quoi faire de tout ce miel."

    Gérard Einstein.

  • 3803

    Second livre des chimères et livre de Robur.pdf

     

    Demain les origines, suite. Un gros morceau parce que constitué de deux livres : le second livre des chimères, et le livre de Robur, dont les chapitres alternent jusqu'à ce que, à l'instar de deux êtres mis en scène ici, ils fusionnent.

    On s'approche de plus en plus de la période des Conflits, décrite dans Mausolées, et certains noms diront quelque chose aux lecteurs assidus (et qui ont bonne mémoire, aussi).

  • 3802

    Premier livre des chimères.pdf

     

    Demain, les origines, suite.

    Le premier livre des chimères introduit les perspectives de l'alliance du génie génétique avec le numérique. Et brosse un panorama des complexes mouvements industriels, religieux et politiques du monde d'après effondrement. C'est aussi le moment où Grace découvre et accepte son destin.

    Bonne lecture.

  • 3801

    Le livre de Syrrha.pdf

     

    C'est donc le troisième livre de "Demain les Origines" volume 1. Celui-ci est à part, assez allégorique, étrange, dérangeant. C'est la partie la plus "cérébrale" du récit. Il pourrait être lu en dehors de l'ensemble qui l'englobe (d'ailleurs, si vous n'avez pas envie de vous taper toute la saga, je me permets de vous suggérer de ne lire que le livre de Syrrha, ici présent). Il s'agit d'une boucle, fermée sur elle-même, où tout est labyrinthe, leurre et trompe-l’œil. Il y est aussi question de livres, d'écriture, de peinture, de mythes, de cinéma, de fin du monde... des thèmes qui me sont chers.

    Ce livre n'est évidement pas là pour rien : des éléments y sont semés pour la suite.

    Bonne lecture.

  • 3800

    Le livre de Grace.pdf

     

    Second livre de la première partie de "Demain les origines", le plus violent et le plus sinistre du lot, je vous préviens. Le personnage de Grace, qui est le fil rouge de tout le roman, décide de se venger. Elle entre clandestinement dans les bas-fonds de Mérives (tiens, le nom de cette ville ?). Une étape dans son parcours exceptionnel. Où l'on apprend comment la poésie pourrait être une arme de combat, demain. Où un certain professeur Hennelier s'intéresse bigrement à Grace, pour des raisons qui s’éclairciront plus tard. Où les temps sont décidément durs (je veux dire, de plus en plus, ce qui semble pourtant difficile).

    Je rappelle que le téléchargement est gratuit, libre de droits, etc. je vous demande juste de laisser un message ici, ou de m'adresser un mail, si vous avez téléchargé et, si vous évoquez ou citez ce texte, d'en signaler la source.

     

    Bonne lecture.

  • 3799

    Le livre de Malik.pdf

    Confinement ou pas, c'est un geste que j'avais envie de faire, depuis que mon éditeur a retoqué ce roman.

    Jour après jour (avec peut-être quelques éclipses dues aux relectures et modifications), j'ai résolu de vous faire partager le premier volume de "Demain les origines", texte inédit et qui devrait le rester, car je n'ai aucune envie de courir après un nouvel éditeur. Ce vaste panorama des 2000 ans qui viennent, et qui commence en 2042, est divisé en "livres". L'ensemble du premier volume, accrochez-vous, fait environ 700 pages. Autant dire que je ne vous en voudrais pas si vous ne téléchargez pas tout, et si vous n'arrivez pas au bout de l'expérience. C'est gratuit, évidemment. Je vous demande en échange de citer la source si vous voulez en exploiter un extrait, ou l'évoquer.

    Pour ceux qui connaissent un peu mes livres, les deux volumes de "Demain les Origines", à terme, font un lien entre "Le Baiser de la Nourrice", "Mausolées" et "Les Nefs de Pangée", voire "L'Affaire des Vivants" (et oui). On commence avec "le livre de Malik", qui pose certaines bases et raconte la mort d'un célèbre philosophe, mort assez stupide, d'ailleurs, avant de lancer l'histoire.

    Voilà, que tout ce boulot soit au moins un peu regardé, c'est tout ce qui m'importe.

    J'espère que, techniquement, ça va suivre, et que le téléchargement du pdf va fonctionner.

    Bonne lecture.

    Ah oui, ajout du lendemain : ce serait sympa de laisser un petit message quand vous avez téléchargé, en commentaire du billet.

  • 3798

    La quasi perfection de ces créatures numériques, dans les films ! Qu'on ne s'inquiète plus de la disparition de leurs modèles : les répliques générées par ordinateur nous laisseront rêver aux baleines, aux girafes, aux éléphants, aux loups. On ne les croise pas au quotidien, alors ? Les images réalistes suffiront. Leur présence rassurante se manifestera dans maints documentaires et fictions, les fauves continueront leur odyssée symbolique bien après leur extinction.
    Et puis un jour, les machines regarderont des images d'humains qui jouent et chantent, et ils songeront au bénéfice de ne côtoyer que des fantômes.

  • 3797

    Mes idées stupides :

    Comme ma femme s'était plainte, au cours de cette soirée, qu'un malotru l'ait importunée, aller demander des comptes à ycelui, assis tranquille au bar : « dis-donc, machin... » Et, quand le gars se redresse, réaliser qu'il est deux fois haut et large comme moi.

  • 3796

    Mes idées stupides :

    En cours de Physique-chimie, tenter de tordre le tuyau du robinet, au dessus de la paillasse, en sous-estimant :
    1- la rigidité du robinet
    2- la solidité de la base du robinet
    3- l'impact d'un jet d'eau d'1 mètre, surgit au milieu de la classe.

  • 3795

    A cette saison, chaque matin est un ravissement. Le plus grand de nos cerisiers est en fleurs et sa voûte blanche, parfaitement dessinée, cueille la lumière et s'expose dans toute sa splendeur au moment où je tire les rideaux.
    Pourquoi éprouve-t-on la beauté, que signifie qu'elle soit bonne, d'où vient cette sensation, cette émotion née au contact de l'équilibre et de l'éclat ? Quelle nécessité de l'évolution a produit cette disposition à s'émerveiller ainsi, sans effet sur l'efficacité de la chasse, la connaissance des fruits, les caprices du ciel, le savoir des migrations… ? Pourquoi et depuis quand sommes-nous des créatures avides de beauté ? C'est peut-être cette propension qui nous sauvera de tous nos autres penchants.
    Ou bien, comme ce matin je réalisai que les fleurs tombaient déjà, que la forme blanche allait disparaître, je me dis que peut-être, le sentiment de la beauté est lié à son caractère éphémère. Que c'est sa dimension tragique qui nous saisit. Sans l'imminence de la fin, point de beauté. Demain matin, l'arbre aura moins de fleurs, l'enchantement s'amoindrira, deviendra autre. Et, je sais aussi que, de savoir regarder et m'attarder là-dessus, m'améliore.

  • 3794

    Leurs idées stupides :

    Un copain qui décide de s'arracher une dent tout seul, à la tenaille, après une rasade de whisky, façon cow-boy. L'incrédulité du dentiste, trouvé en urgence, qui a dû réparer les dégâts...

  • 3793

    Je réalise ce matin que cela fait six ans que j'ai quitté mon travail pour me consacrer à l'écriture. Six ans que je « vis » grâce à ma « plume », selon la formule. Grâce à ma douce, aussi, qui a eu le courage de soutenir et partager cette vie bizarre et pas évidente (plus de spectacles, de cinoche, de restaurants, pas de vacances, un quotidien au plus juste). Et grâce aux éditeurs et lecteurs de mes romans, de mes BD, aux spectateurs de mes pièces, aux structures invitantes (salons, médiathèques, municipalités), aux résidences, aux aides publiques, aux commandes, au soutien moral de la famille et des amis. Il en faut du monde pour autoriser pareil choix ! On peut y voir l'exemple rare d'une sorte de solidarité autour d'un égoïsme. Comme si le choix d'un seul était validé et confirmé par la société entière.

  • 3792

    Mes idées stupides :

    Dans un chouette salon du livre, tenter d'échanger en Anglais avec une auteure britannique, à côté de moi, qui a admis ne pas savoir bien parler Français. Jusqu'à ce qu'elle craque et me demande de quand même parler en Français, qu'elle préfère, et qu'elle se débrouillera.

  • 3791

    Mes idées stupides :

    Mettre « Le Sacre du Printemps », plonger dans la musique à fond pendant tout le morceau, me transformer en chef d'orchestre. Et réaliser, en rouvrant les yeux, que j'ai battu la mesure avec un stylo-encre débouché. Expliquer aux parents la raison des taches bleues qui étoilent le blanc immaculé des murs.

  • 3790

    Mes idées stupides :

    A table, faire toute une démonstration sur les rituels funéraires d'Egypte ancienne à mon voisin, et apprendre que c'est le spécialiste français du domaine.