Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

3079

Nous ferons face, mon amour. Nous sourirons à nos pailles de tendresse, à nos restes de défaites, nos triomphes fanés ; nous ferons des caresses à nos jeux ridés, nos gestes vieux, nos passions désamarrées. Nous aurons des gentillesses pour le délitement des autres ; nous serons bienveillants. Toutes les fêlures, les usures, les brûlures ; les temples lépreux, les maisons fatiguées, les murs abîmés, les villes désertées et les hommes décharnés, nous les bénirons comme frères.

 

Extrait de Lucifer Elegie suivi de Nos Futurs, éditions Sang d'Encre.

Commentaires

  • Comme c'est beau ! Comme j'aimerais avoir cette foi...
    Merci Christian de ce texte sublime dont je me permets d'ajouter ici un autre extrait car il me parle beaucoup
    " .Rien n'advient sans l'abandon d'un peu
    de soi. "
    Je t'écris plus longuement dès que je peux ; ailleurs.

  • Merci mille fois, Corinne. Merci de ce soutien et de ces remarques (et de la citation, j'apprécie l'hommage à sa juste valeur). Oui, à bientôt.

Écrire un commentaire

Optionnel