Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 09 février 2017

3140

Ce que le livre numérique change, c'est que le texte, désormais infiniment sollicité, lu, relu, exploité, fouillé, s'épuise. Le numérique va fatiguer le livre et, sans le tuer tout à fait, le laisser exsangue et sec. Et toutes les farandoles éphémères qui en seront l'ersatz, ne suffiront pas à le ranimer.

Mais après tout, ce n'est pas sûr.

Commentaires

Regardons la Beauté, ne faisons rien d'autre, pas besoin de fumée d'encens...

https://www.youtube.com/watch?v=36QBU474nqM

Voir Venise et mourir.

Écrit par : Catherine | jeudi, 09 février 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire