Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

3385

Tu m'aurais vu, impétueux, vif, inextinguible, du temps où je charriais des récits comme la crue emporte les berges ! Là, j'ai l'impression (et je m'accroche à l'espoir qu'il ne s'agit que d'une impression) de n'être plus qu'un oued sec dans l'attente de la saison des pluies.

Écrire un commentaire

Optionnel