Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

3697

Je sais de quoi serait composé mon enfer. On me repasserait pour l'éternité l'interminable cortège de mes heures improductives, de mes paresses stériles, et je devrais méditer sur tout ce que j'aurais pu faire plutôt que de glander ainsi. Et ma honte ne s'émousserait que très loin, au bout du spectacle. Trouverais-je une consolation dans la nombreuse compagnie de mes contemporains ?

Commentaires

  • Je reviens vers toi toute joyeuse !
    Satan n'est qu'un pauvre here effondré sur son lit qui aimerait bien mais qui ne peut pas . Je suis sûre que Dieu lui pardonnerait pourtant.

  • Je veux un amour pur et éternel, rien d'autre, l'enfer c'est de le vouloir si fort et devoir y renoncer.
    L'enfer c'est être mis à l'écart. Un rêve qui jamais ne se réalisera une promesse perdue. Et rien pour consoler de cette perte.

Écrire un commentaire

Optionnel