Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A la manière de...

Annie Ernaux

Mon père avait stocké tout ce qu'il fallait. Une liste de fin du monde. Tous les produits les moins chers, avec une idée d'économie, de toute façon, qu'il s'agisse de pandémie ou pas. Les rouleaux de papier encombraient le balatum d'un placard, à l'étage. Il y en a beaucoup, mais on y va doucement. Prudence coutumière, pingrerie par anticipation. J'étais préparée. C'était dans la logique des autres discours, quand mon père imaginait les plus aisés, vite fatigués d'une tâche, il énonçait des jugements de la même eau. Avec le jardin, en plus, j'arrête pas. Et alors ? Le covid-19, moi, je le fais en marchant. Etc. Rengaine qu'on n'écoutait plus.

 

 

Demain : Jean Racine.

 

Commentaires

  • J'aimerais un passage sur Bernardin de St Pierre.... Est-ce possible ?

  • Bonjour. Je ne connais pas assez pour ça. Je (mal)traite uniquement les auteurs dont le travail m'a fait naître à la littérature et que, donc, je connais assez pour leur rendre hommage par ces petites imitations très imparfaites.

Écrire un commentaire

Optionnel