Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

3782

A 20 heures, le personnel hospitalier. D'accord, mais pourquoi s'arrêter là ? Applaudissons tous nos héros : à 20h15, les routiers ; à 20h30, les éboueurs ; à 20h40, les enseignants ; à 20h55, les pompiers ; à 21h10, les agriculteurs... Vous l'avez bien cherché, aussi.

Commentaires

  • à 21h15, quelques écrivains. Ceux qui ne sont pas sortis. Jardin secret, sans fruit vendu.

    à 21h16, les muses, les belles, les beaux, celles et ceux qui ne savent pas qu'elles et ils fabriquent une littérature modeste et nécessaire, quand on ferme les librairies, non indispensables. Quand un stylo n'écrit plus, il pleure.

  • Et à 21h17 les ouvriers du bâtiments des PME qui ne veulent pas voir leur boite couler ... Et sans applaudir Penicaud !

Écrire un commentaire

Optionnel