Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bois-en mieux - Page 5

  • 2988

    Abondance de nuits n’est pas bien

     

    Au royaume des cyclopes, les borgnes sont pas fiers

     

    Après la pluie, les escargots

     

    Chat brûlé vif ne craint plus rien

     

    Les bons comptes en banque font les bons amis

  • 2982

    La pluie avait cet effet inattendu de tacher la peau de façon indélébile. On s'arrachait l'épiderme à tenter d'effacer sa teinte grise. On chercha d'abord à s'abriter mais l'averse incessante épuisa les volontés les plus fermes. On s'abandonna au harcèlement des gouttes et ne se croisèrent plus bientôt que des faces ruisselantes, salies de coulures. Puis le gris pénétra les sols, les paysages, les arbres. Tout prit une teinte d'encre délavée. Étonnamment, le pelage des chats semblait résister au phénomène et, la nuit, ils étaient tous phosphorescents.

  • 2978

    La perspective de rencontrer des elfes et des lutins ne doit pas inquiéter le randonneur. Il faut d'abord rappeler qu'à l'origine, ce sont des bûcherons abrutis, dépourvus de tout sens de l'orientation et irrémédiablement perdus dans les bois. Des siècles d'évolution ont produit ces êtres petits, furtifs et au caractère revêche.

    De même, contrairement à ce qu'essayent de faire croire certains écologistes, la disparition de ces créatures n'est pas due à la réduction de leur habitat, mais bel et bien à l'irruption de chemins proprement tracés à travers la forêt, munis de panneaux indicatifs, grâce auxquels elles ont enfin pu trouver la sortie.

    Désormais, les lutins errent dans nos villes et tentent de s'y adapter. Ils n'ont cependant pas amélioré leur sens de l'orientation et errent pitoyablement dans les rues, cartes en main. On distingue le lutin du touriste allemand par une remarquable différence de taille.

  • 2973

    Un terroriste suisse agresse des passants à l'arme blanche. Bilan : un homme tenaillé, une vieille femme décapsulée, un enfant vissé et sa mère tire-bouchonnée.

  • 2960

    Imagine. Le petit Kal-El a atterri en Syrie. Il est élevé dans l'idéologie du califat. Pas de bol, hein ?

  • 2950

    Guiguisé, chetaillisé, je trouve heureusement le réconfort souverain de la doucisation.

  • 2945

    - Je ne veux plus que tu me serves de viandes grillées, c'est compris ?
    - Toi alors, ce que tu as changé depuis Hiroshima...

  • Les petites phrases de JMD

    " Il ne ferait pas de mal à une mouche si l'on considère la sodomie comme un bien"

    Ce n'est pas de moi, mais de l'ami JMD, qui se porta déjà au secours de Kronix. Pour connaître ses autres participations, tapez "JMD" dans la recherche (je veux dire : pas chez Proust, dans ce blog).

  • 2938

    Mal habillé et hypersensible, ses collègues cheminots l'avaient surnommé la loque émotive.

  • 2937

    Soit le texte sacré de Râlur, loi directement transcrite de la pensée du dieu et donc, littérature sacrée, intouchable pour ses fidèles. On ne saurait porter atteinte au livre sous peine de subir les foudres (non pas divines mais) bigotes : le texte est une entité intègre.
    Soit à présent, un hiver glaciaire, pénétrant jusque dans la maison d'un fidèle lambda. Le fidèle dispose du texte sacré de Râlur en deux volumes. Il ne lui reste plus que cela pour allumer un feu vital mais, on le comprend, il rechigne devant un tel sacrilège. Heureusement, il  découvre que son édition comporte un défaut de fabrication : une page du deuxième volume est mal imprimée et un mot est effacé ! Si le texte n'est pas intégral, se dit-il, je ne suis pas véritablement en possession du texte sacré, je peux donc sacrifier cette page, et sûrement, par la suite, ce volume défectueux. Une voix au fond de lui suggère que le volume subsistant ne pouvant être alors considéré comme le texte intégral, il pourra donc brûler celui-là également.
    Tout de même, inquiet d'un tel geste, il contacte le prêtre du culte de Râlur le plus proche pour lui demander conseil avant de commettre l'irréparable.
    Que lui dit le prêtre ?

  • 2932

    « Chérie ! »
    ...
    « Chérie ? »
    « Oui ? »
    « Tu n'aurais pas mon médicament pour le cœur ? »
    « Non, oui, je ne sais pas. Pourquoi ? »
    « C'est assez pressé. »
    « Quoi ? »
    « Je suis en train de prendre une attaque, là. »
    « Ah »
    « Chérie ? »
    « De faire une attaque. »
    « Hmm ? »
    « On dit de faire, pas de prendre une attaque. »
    « Je ne crois pas. Tu es sûre ? »
    « Tu veux que je vérifie dans le Grévisse ? »
    « Et bien, tout à l'heure, si ça ne t'ennuie pas. »
    « C'est marrant. Tu crois toujours tout savoir et là... »
    « Hmm ? »
    « Là, parce que je te cloue le bec, pour une fois... »
    « Je t'assure, ma chérie, ce n'est pas ça. Mais si tu pouvais activer... »

    (et puis je fais court : tout se termine bien).

  • 2927

    De même que le veau court pour se placer au centre du lasso, le taureau se précipite sous les banderilles. Selon moi, cow-boys et toreros n'ont que peu de mérite. Bien plus impressionnant est l'entomologiste, dont le papillon ignore superbement le filet, et que le savant doit inspirer en battant des bras et en mimant le plongeon pour que l'insecte suive son exemple.

  • 2925

    Le plongeur est enrobé dans un scaphandre couleur chocolat. La friandise préférée du requin gourmand.

  • 2917

    C'est vrai, il s'était un peu assoupi pendant son travail, mais inutile de crier comme ça ! Même si effectivement le sein gauche de la pin-up émergeait du dos de son client pour se perdre vers la pommette et sous le nez, après tout, le tatouage était plutôt réussi.

  • 2916

    Ah mais monsieur, je ne dis pas que les chiens d'attaque n'ont pas quelques avantages, mais remarquez que nos chiens de fuite sont d'une vélocité indépassable.

  • 2907

    Le romancier se frotta les mains. Il venait d'inventer un détail qui ne s'invente pas.

  • 2904

    "Tout ça va mal finir" se dit-il, alors qu'il sort à peine du ventre de sa mère.

  • 2901

    Incapable de dire non, le voici témoin de Jéhovah, scientologue et musulman, abonné à Courrier international, Télérama et Hot vidéo, encombré d'éplucheurs de concombre et de cuiller à peser, membre d'une amicale de boulistes, d'un club de curling, d'un cercle de tastevins, bénévole à la Croix-rouge et au comité des fêtes de son quartier, astronome amateur, marié trois fois et père d'une cinquantaine d'enfants.

  • 2895

    La puissance du haut-parleur ; le feutre des messes-basses ; le mystère des gorges profondes ; l'intelligence des sommités ; la médiocrité des médias ; les hauts et les bas de l'existence, quoi.

     

    (Bientôt 3000 notes. On sent poindre une petite fatigue)

  • 2894

    D'abord, les requins dévorent le marin. Ensuite, ils jouent au cerceau avec la bouée. Inépuisable talent de la nature qui ne laisse rien perdre.