Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 09 février 2016

2790

Et il y a un jour, à force de travailler dessus, où votre roman vous devient odieux. Cela coïncide en général avec le moment où il est publié.

 

 

(Redite d'un post d'il y a quelques années. Pas de chronique littéraire pour les jours qui viennent. Non pas que je me sois lassé, mais j'essaye de reprendre l'écriture et ça se passe assez mal. Besoin de temps et de liberté. Merci de votre compréhension, les amis).

Commentaires

Bien !!!

Je commençais à penser : " L'énergie de ce type me déprime! Un peu de faiblesse que diable ( à la place de que diable j'avais dans un premier temps écrit "merde" mais j'ai trouvé que pour un écrivain, n'est-ce pas, "que diable" préparait mieux à l'académie....)

Écrit par : Jean-Pierre Poccioni | mardi, 09 février 2016

Merci Jean-Pierre, pour ce sourire amical. C'est vrai que je réalise que j'ai besoin d'une pause, là. J'ai dû un peu forcer ces deux dernières années...

Écrit par : christian | mardi, 09 février 2016

Les commentaires sont fermés.