Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

3182

Livre Paris ! Laissons cette expression communicante de côté. Le salon du livre de Paris est, à mon petit niveau, l'occasion de retrouver des amis auteurs et éditeurs, de parler un peu boutique, projets, etc. C'est aussi l'occasion de découvrir des lecteurs. L'an dernier, l'affluence sur le stand des Indés de l'Imaginaire (Mnémos, Les Moutons électriques, ActuSF), m'avait permis de vérifier l'étonnante assertion de mon éditeur : « Tu as un lectorat qui te suit, qui débat sur toi. » (et de ne pas m'ennuyer une seconde. Le stand des Indés est un des rares qui ne désemplit pas) Cette année, j'ai le bonheur de partager mon temps entre mes deux « maisons » : le samedi 25 mars de 14h à 15h30, sur le stand de Phébus, (J46), pour La vie volée de Martin Sourire ; le dimanche 26 mars, sur le stand de Mnémos (1 S36) entre 11 h et 15h30, à l'occasion de la sortie en poche des Nefs de Pangée. Et puis, je devrais pouvoir récupérer mon trophée pour le prix « Planète SF 2016 ». Ah mais !
Amis parisiens ou citoyens du monde de passage, n'hésitez pas à venir me faire un petit coucou.

Commentaires

  • Le salon du livre, trop loin pour moi, avec des regrets. Mais apprendre que Les Nefs sortent en poche, alors là je suis partant (je pense sérieusement à le faire lire/étudier à mes étudiants l'année prochaine). J'ai vu qu'à peu près tout a déjà été bien dit sur son ampleur épique, son rythme, les charmes de sa langue, les changements de vision aussi inattendus que significatifs - mais peu ont insisté sur l'humour discret, d'autant plus délicieux dans un ensemble grave, voire tragique (ah! ces animaux de transport avec qui il faut sans cesse négocier pour qu'ils daignent faire un pas). J'espère que les annexes sont aussi présentes dans le poche: elles dépassent largement leur fonction classique, en elles-mêmes c'est une petite oeuvre passionnante avec ses allusions qui ouvre à la rêverie (les neufs chasses antérieures...)... et sa drôlerie!

  • Cher Marc, grand merci. Je suis très ému à la perspective d'étudiants planchant sur les Nefs. Et vraiment, merci d'avoir su relever les petites touches d'humour. Oui, il y aura les annexes dans le Poche (enfin, j'espère... Je n'ai pas vérifié !) Je vais le savoir très vite. Tenez-moi au courant de l'utilisation que vous en ferez, si jamais...

Écrire un commentaire

Optionnel