Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

3153

Le projet "Merveilleux Flaubert" s'étoffe. Les deux tomes prévus initialement (soit : rééditions luxueuses de Salammbô et de Voyages en Orient), seront enrichis d'une post-face de Frédéric Weil et... d'une (longue) préface de ma pomme ! Je suis très heureux et flatté (ne le cachons pas), de cette décision des éditeurs. Frédéric m'avait juste demandé un texte sur ma passion bien connue du Roman carthaginois du grand Gustave. J'y suis allé un peu fort, sans doute. Enfin, j'ai tenté d'amorcer quelques pistes originales (je crois), et donc, me voici catapulté préfacier de Salammbô, ça alors ! j'en suis tout retourné. N'hésitez pas à partager, et à participer à ce beau projet. Si le nombre de souscripteurs dépasse les 30, un nouveau volume s'ajoutera aux deux précédents : La Légende de Saint-Julien L'Hospitalier. L'un des Trois contes. Récit puissant, émouvant, dont le finale vous hante longtemps (et là, rassurez-vous, je n'ai pas fait de préface)

Commentaires

  • Christian,
    Nous avons une relation commune, Philippe C, c'est grâce à lui que je vous découvre, je le confesse : je voyage au gré de votre écriture, hier Mina, aujourd'hui Flaubert que vous allez préfacer !!! demain, plus exactement mercredi, je vais me consacrer à "La vie volée de Martin Sourire" dès que ma libraire de Lentigny l'aura reçu...
    Passionné de Flaubert je me documente sur sa vie, sur ses correspondances, en particulier avec Maxime du Camp. Je retrouve cet échange :
    GF : « Je t’aime et je t’embrasse de tout cœur. Ecris-moi que tu m’aimes. »
    M d C lui répond : « Je t’embrasse sur tes grands beaux yeux, je t’embrasse à t’étouffer. » des lettres échangées au printemps et en été 1844.

    Flaubert aurait aimé être une femme, Emma Bovary peut être, Salammbô a été publié 5 ans après : votre préface peut-elle aborder cette partie-là de sa vie ?

  • Bonjour Bruno. Merci de votre intérêt, et très heureux de découvrir un nouveau passionné de Flaubert. Oui, Philippe m'avait prévenu et nous a mis en contact. La préface est déjà écrite et achevée. Elle s'intéresse à Salammbô, même si elle effleure Herodias, Bouvard et Pécuchet, La légende de Saint-Julien et Mme Bovary. L'idée directrice est de démontrer pourquoi et comment Salammbô est un précurseur des romans de Fantasy. J'y aborde les notions de modernité et d'idéal féminin. Je vous invite à souscrire à ce beau moment éditorial (le lien est au début du billet). Je ne serai d'ailleurs pas le seul auteur sollicité, d'autres noms de la SF et de la Fantasy française sont associés à ce projet. Mais mon texte a paru assez conséquent et pertinent pour décider les éditeurs à l'utiliser comme préface. J'en suis évidemment très très heureux. Voilà. Bonne lecture de Martin. J'espère qu'il vous plaira.

  • Merci Christian.
    Une chose me fascine parmi d'autres chez Flaubert : quel que soit l'objet, quel que soit le sujet, quelle que soit l'époque, ce qui compte vraiment n'est pas la description précise qu'il en fait, c'est tout ce qu'il ne dit pas, ce qu'il n'écrit, pas comme un silence qui se prolonge et qui explique tout...une des facettes de son génie.
    Votre préface n'est pas encore lisible, j'imagine ?

  • Une journée positive : je vais aller chercher "La vie volée..." tout à l'heure, à ma libraire préférée de Lentigny et je suis le 25e souscripteur du "Merveilleux Flaubert" !

    J'ai hâte de tout !

Écrire un commentaire

Optionnel